usmalger : site officiel du club de full contact de PARIS 1ER ARRONDISSEMENT - clubeo

Boudebouda «Je serai toujours reconnaissant en vers le MCA et les Chnaoua»

17 juillet 2012 - 09:42

Boudebouda «Je serai toujours reconnaissant en vers le MCA et les Chnaoua»

De retour au pays cet été après avoir passé un an en France durant lequel il a défendu les couleurs Rouge et Jaune du FC Le Mans, Brahim Boudebouda s’est longtemps confié au Buteur hier. L’arrière gauche usmiste a profité de cette occasion pour parler, pour la première fois depuis qu’il a rejoint l’USMA, de son club formateur, le MCA, et de ses supporters : «Je me pose, souvent, la question quel genre d’accueil il me sera réservé lors du grand derby. En tout cas, que ce soit un bon ou un mauvais accueil, je serai toujours reconnaissant envers le MCA et les Chnaoua. C’est grâce au club et à eux que je suis arrivé là où j’en suis. J’ai grandi au Mouloudia, mais la vie d’un footballeur est courte. Il fallait que je pense, également, à mon avenir. Je suis sûr qu’ils seront compréhensifs, surtout qu’ils me connaissent bien.» Avant d’ajouter : «Le foot est mon gagne pain, et c’est tout a fait normal que j’affronte le Doyen. Je suis un professionnel, et je ferai de mon mieux pour honorer mon contrat et être à la hauteur de la confiance placée en moi.»

«Je suis sûr que l’USMA m’ouvrira les portes de l’Equipe nationale»
Capitaine de l’Equipe nationale espoirs, Brahim Boudebouda voit grand : «Si j’ai opté pour l’USMA, c’est pour gagner des titres et enrichir mon palmarès mais aussi pour intégrer les rangs de l’Equipe nationale A. Halilhodzic a prouvé qu’il fait confiance au joueur local et c’est ce qui m’encourage à continuer de faire des efforts afin d’espérer taper dans leur du sélectionneur et, pourquoi pas, avoir une chance. Même en France, je n’ai jamais cessé de penser à la sélection. J’espère que l’USMA m’ouvrira les portes pour réaliser ce rêve.»

«Ça aurait été difficile pour nous de subir un tel programme lors du mois de Ramadhan»
Le jeune joueur, âgé à peine de 21 ans, est revenu sur la préparation qu’il est en train de faire lui et ses coéquipiers à Izmit : «Pour le moment, tout se déroule à merveille. Il n’y a pas de joueurs gravement blessés, et c’est ce qui est important. Nous sommes en train de faire du bon travail. Je suis sûr que si nous avions subi un tel programme lors du mois de Ramadhan, nous aurions craqué. Le fait de l’avoir effectué avant a été une bonne décision. Il ne nous reste que quelques jours avant de rentrer et nous allons faire en sorte d’en profiter au maximum avant de prendre un vol pour Alger.»

«La période d’intersaison est longue, mais…»
Contrairement aux années passées, la saison 2011/2012 s’est terminée tôt tandis que le prochain exercice ne débutera que lors du mois de septembre : «La période d’intersaison est longue à mes yeux. Nous allons préparer la nouvelle saison pendant plus de deux mois, et c’est ce qui est beaucoup à mes yeux mais nous allons quand même faire en sorte pour bien travailler. Nous n’y pouvons rien puisque la reprise est prévue dans plus d’un mois. Il faudra que nous gérions bien cette période et charger au maximum les batteries parce que l’exercice prochain s’annonce d’être long.»
«Un stage sans matchs amicaux n’a pas de goût»
En Turquie depuis plus de dix jours, Brahim Boudebouda est revenu sur le stage que son équipe est en train d’effectuer : «Ce stage a été programmé exclusivement pour le travail physique. Le fait de ne pas disputer des matchs amicaux ne nous dérange pas, mais il faut savoir que les membres du staff technique ont pensé à tout, et savent très bien ce qu’ils sont en train de faire. Un stage sans matchs amicaux n’a pas de goût, mais d’après mes informations, nous allons disputer plusieurs rencontres à notre retour en Algérie.»

«Prêt à concurrencer Yekhlef»
Chez les Rouge et Noir, Brahim Boudebouda aura un concurrent de taille, et c’est de Mohamed Yekhlef qu’il s’agit : «Prêt à le concurrencer. Je vous ai, d’ailleurs, déjà dit, qu’à ce sujet, il n’y a aucun problème. Il y a un coach en place, et c’est lui qui prendra une décision quant à l’identité de celui qui sera aligné. Moi, de mon côté, je suis prêt à faire le nécessaire pour convaincre les membres du staff technique. En me recrutant et en présence de Mohamed, une chose est sûre, l’USMA ne se plaindra pas du problème de l’arrière gauche.»
«Le dénouement du cas Nessakh m’a soulagé»
Profitant de cette occasion, nous avons interrogé Boudebouda sur l’affaire Nessakh, et il nous a répondu : «J’étais trop gêné en apprenant que l’un des deux autres joueurs allait être poussé vers la sortie. Quand j’ai su, je ne me suis pas senti bien parce que j’étais à l’origine du départ de Nessakh. Le dénouement de son cas m’a soulagé. Le fait de savoir qu’il a rejoint l’ASO Chlef m’avait fait beaucoup de bien. J’avais peur pour lui de rester loin de la compétition officielle pendant plusieurs mois.»

«Nous jouerons sur quatre fronts, tout le monde aura donc sa chance»
Ce n’est un secret pour personne, lors du prochain exercice, l’USMA jouera sur les quatre fronts. Pour le nouvel arrière latéral gauche, ce n’est pas un problème vu que l’effectif est bien étoffé en présence de plusieurs joueurs talentueux : «Nous jouerons sur les quatre fronts et tout le monde aura, donc, sa chance. Les joueurs n’ont qu’à se tenir prêts. Les supporters, eux, et les responsables voudront des résultats, des titres, et nous allons faire de notre mieux pour atteindre les objectifs et leur procurer de la joie.»

«Mon expérience au Mans m’a été très utile»
Pour conclure, le jeune défenseur polyvalent, vu qu’il peut évoluer dans l’axe et même en tant que milieu de terrain défensif, a tenu à affirmer que son passage en France a été d’une grande utilité pour lui : «Je ne regrette rien. Mon expérience au Mans a été bénéfique. J’ai beaucoup appris. J’ai joué et je reviens plus mûr. Ce n’est pas un échec à mes yeux.»

Commentaires

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Compétiteur
  • 1 Supporter

Aucun sondage